Le poppers dans les médias français

Publié le : 17/10/2018 19:00:00
Catégories : Actualités , Blog

Le poppers dans les médias français

Le Poppers dans les médias français

 

Le poppers fait beaucoup parler, notamment dans les médias, car les avis sont assez divisés sur son efficacité et sa possible dangerosité. Il intrigue également beaucoup de personnes, car il n’est pas si connu que cela.

 

Plus belle la vie... avec du poppers !

 

En mai 2015, France 3 diffuse à son habitude la série télévisée « Plus Belle La Vie », qui à cette époque, a beaucoup de succès. Sauf, que le mardi 5 mai 2015, une scène plutôt inhabituelle a lieu, à savoir un plan à trois avec l’utilisation de poppers !

Cette scène créée alors un petit buzz (voir un choc), puisque par la suite, plusieurs médias se renseignent sur la fameuse fiole magique et en parlent. Il suffit d’ailleurs de taper le mot « poppers » sur internet pour voir dans les premières recherches la vidéo de la scène polémique de «Plus Belle La Vie ». Cela a permis une belle exposition du poppers dans les médias français et a permis de faire connaitre davantage ce produit au grand public.

 

Slam de poppers !

 

En février 2018, lors du jeu télévisé « Slam » sur France 3 (décidément, encore eux...), deux candidats doivent donner des mots commençant par « pop », ils pensent donc à poppers, créant ainsi un léger malaise sur le plateau, surtout pour le présentateur de l’émission, Cyril Féraud. Ce dernier ne se démonte pas et explique que le poppers est un vasodilatateur qui permet de dilater les vaisseaux sanguins et qu’il est notamment utilisé en médecine pour certaines maladies cardiaques. Cela est vrai, mais il a volontairement caché le fait que le poppers est surtout utilisé pour faciliter les relations sexuelles.

Cette séquence a également permis une petite exposition pour le poppers, qui a eu évidemment moins d’impact que la scène de « Plus Belle La Vie », mais qui a eu tout de même son petit effet dans les médias.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)